Latour, une identité gaumaise.

   Latour, étylmologie

Écrit Turris dés 1068 et La Tour en 1204.

Le village doit son nom à une tour élevée faisant autrefois partie de l'ancien château féodal, aujourd'hui ruiné.

   Dragons de Latour

Le recrutement des effectifs se fait en Flandre et en Wallonie. Mais la tradition veut que le régiment sera “dragons wallons”. Son premier combat a lieu en 1734 sur le Rhin. Vers 1790, le comte Maximilien de Baillet Latour en reçoit la propriété. Fin 1805, le régiment comptait toujours 900 cavaliers. Le comte Maximilien meurt à Vienne en 1806 et le général comte Vincent lui succède à la tête des “Latour”.

   Emblème de la famille Baillet Latour

D’azur à la voile gonflée d’or attachée à une antenne posée en fasce. L’écu surmonté d’une couronne d’or à 13 perles (dont 3 relevées) et supporté par deux aigles contournées au naturel, becquées et membrées de gueules.

Devise:  « Ne perdez temps » 

L'emblème de la famille Baillet Latour

 

   Population de Latour

année nombre d'habitant
1766 234
1821 317
1871 322
1920 291
1930 294
1970 207
2005 251
2010 261

   Données géographique de Latour

Superficie : 900 hectares 71 ares 52 centiares.

Situation : 3 km E. de Virton, 25 km S.-O. d'Arlon, sur la route d'Athus à St-Mard.

Sol : argileux, quelques parties rocailleuses et marécageuses. En 1858 on y a découvert un gisement carbonifère sous le lez-bois, à Chavion.

Bois communaux : 100 hectares.

Altitude : Au seuil de la porte de l'église, 217 m 31.

Relief : relief spécifique, celui des cuestas, un pays de côtes orientées d’est en ouest, présentant un profil de toit à deux pentes dissymétriques, le front abrupt et le revers en pente douce.
La vallée où coule la Vire est prise entre la cuesta bajocienne et la cuesta charmouthienne. Elle sépare le village de la vallée du Ton.

Coupe de la Vallée de la Basse-Vire

   A Noter

  • 23-04-2014
  • Semaine Jeunesse et Patrimoine
  • 13-08-2014
  • INAUGURATION MUSEE
  • 15-08-2014
  • EXPOSITION